Sous la lumière tamisée d'un bar probablement casablancais, peu fréquenté en cette heure improbable, une femme à la chevelure ébène et ondulée se tenait au milieu de la scène. L'artiste de cabaret chantait médiocrement mais intensément : Elle interprétait avec une profonde conviction sa chanson, mais les mots d'amour hispaniques sonnaient faux en dehors de sa luette et irritaient les ouïes (à supposé que la poignée d'auditeurs fortuits ait un quelconque sens artistique).

Ayant planté le décor de l'intrigue et du complot dans un endroit qui suggére à demi-mot une débauche dont on ignore le degré, la caméra cadra enfin les héros de la scène venu s'attabler au pied de la jeune chanteuse infortunée, qui implorait une incertaine moitié "besame mucho" préludant d'une hypothétique séparation. Je découvrai sans y donner d'importance, le boléro que j'allais écouter en boucle des années plus tard.

Tel était le seul vestige mnésique fixé à jamais dans mon encéphale, d'un film passé à la télé un soir des années 90. A se demander à quoi sert de demeurer appendu à des films durant de longues révolutions horlogères si c'est pour en garder des brides de quelques secondes, d'une importance toute quaternaire ? Toujours est-il que la dame en violet (pas sure que ça soit la couleur de sa robe) m'avait marqué à vie.

Pour en revenir à l'extrait furtif, nos sourires de petites filles (moi et ma soeur), crédules et ignorantes, répondaient à ces "besame mucho" insistants. Mucho étant le surnom d'un aïeul familial aux cheveux blanchis par l'âge et la sagesse. L'association était indécente, mais la chanson était belle bien que sérieusement écorchée.

Ames romatiques, je vous laisse ouïr dans une ambiance chargée de sensibilité, la merveilleuse interprétation de la diva aux pieds nus ICI

DNR

voyage pas cherBlog

ce

Besame
Besame mucho
Como si fuera esta noche la ultima vez
Besame
Besame mucho
Que tengo miedo pederte,perderte otra vez

Quiero tenerte muy cerca
Mirarme en tus ojos
Verte junto a mi
Piensa que tal vez manana yo ya estare lejos
Muy lejos de ti