Le texte qui suit est une réponse à un défi d'écriture. Les mots suivants doivent figurer dans le texte : Ciel, amour, chanter, rose, arme, froid, pluie, souvenir, balançoire, eau, pouvoir, silence, grotte, avenir, sang et trahison.

La séance était presque finie. Les cinq participants s’écoutaient bibliquement plus qu’ils ne se reluquaient. Regards fuyants, la seule à les fixer constamment étaient Joanna, la psychothérapeute du groupe de parole.

Bob, bâti comme un bûcheron prit la parole : « Je suis hanté par un souvenir. Celui d’un jour froid, où la pluie battait furieusement le sol. Dehors une fillette qui chantait un air sur ma balançoire. Mes parents m’avaient dévisagés d’un air à la fois inquiet, pour mon paternel, et bienveillant pour ma mère. Visiblement, le spectacle que je leur désignais leur était invisible. S’en suivirent deux décennies d’entretiens, de séjours et de pilules tantôt jaunes tantôt roses voir bicolores. J’ai fini par me persuader que j’avais le pouvoir de faire disparaître ce songe de ma vie. Aujourd’hui je vous avoue un secret. Je continue à voir cette fillette partout. Dans le métro, devant ce gymnase et même dans ma buanderie. Elle babille toujours le même air apaisant. Je suis fou. Je le sais. Je vis avec. Et alors ? Qu’on me fiche la paix." Puis le costaud bonhomme fondit en larmes.

Un silence de cimetière s’abattit sur la salle. Joanna s’empressa de le meubler par son truchement « L’avenir est serein quand on s’accepte »

Chris pris la parole. Un peu hipster et fluet, c’était le nouveau arrivant du groupe. « Je suis interniste et philosophe. J'ai passé beaucoup de temps dans les mouroirs et les couloirs de pédiatrie et de dermatologie. Un jour, je me suis mis à converser avec le ciel d'amour et de philanthropie. Mes collègues psychiatres m’ont alors diagnostiqué un délire schizophrénique mystique. Ne sachant plus à quel saint se vouer, j'ai décidé de parcourir les mers. C'est ainsi que j'ai appris à surfer sur les eaux des vagues. Puis la maladie me rappela. Mes anciennes scarifications se couvrirent de sang. Rappatrié en métropole, les hématologues m’ont diagnostiqué une hémophilie intermittente tardive digne d'un case report. Je pense que tout cela est lié à ma naissance. Oui, oui ! Le bled où je suis né n’était pas médicalisé à l'époque. Ma mère m'a mise au monde dans une grotte et depuis un corpuscule obscur a essayé de me tuer pour des raisons politiques. Aussi je .. »

Brusquement dans un vacarme inattendu, des agents de police armés jusqu’aux dents s’engouffrèrent brutalement dans le gymnase. Ils plaquèrent Chris au sol comme s’ils avaient affaire à un dangereux parrain de la mafia. Menotté, on releva le trentenaire chevelu qui sans s’époumoner déclara sereinement au cénacle : « Qui parmi vous est l'auteur de cette trahison ? »

Le groupe, crédule, regardait persuadé que ce petit nouveau était plus fou qu’eux tous réunis. Qu'un groupe de parole c'était light pour son cas. Joanna avait un doute. Un doute qui l’habite encore à ce jour. Quant à Chris, il disparut à jamais. Sauf dans les esprits qui consentent à en être la demeure.

DNR

 

V2 png

 

Le meilleur ami de "merci" est "beaucoup" (Michel Bouthot)