Le silence était maître depuis quelques minutes déjà, (en pleine intervention chirurgicale sur une patiente sexagénaire), quand l’anesthésiste se plaignit, d’un ton interrogatif et sérieux, avec son accent frontalier :

-        Je ne comprends pas pourquoi cette patiente chauffe ? Elle a 37,2 en rectal !!

Je suppose que (comme moi) l’information fit plusieurs tours dans les encéphales. Retenu en otage, on ne savait plus que penser de ce 37,2 ? He jokes ?  Non, non, il n’avait pas l’air. Il cherchait vraiment une réponse. Silence …. On réfléchissait tous, où est le piège ? Quand le pompiste lança avec une CLASSE digne d’une grosse berline :

-         Elle est chaude du K.

Voilà, c’est dit. C’est fin, c’est recherché, et c’est dit. Le clou est planté.

Quelques rires plus tard, l’infermière, loin d’être blonde, mais ENCORE perplexe (on se demande pourquoi), riposta :

-        Mais … mais c’est la température que j’ai le matin !

Bon, et d’un, on affaire à une adepte de la prise quotidienne de tempiote. Et de deux, cherche-t-elle à faire un rejeton ? En tous les cas, elle se suit rigoureusement.

Bêtise pour bêtise, autant se lâcher, pensais-je avant de rétorquer sur l’énigme de la sexagénaire fébrile à 37,2 :

-        Elle est en pleine ovulation.

D’un sourire masqué mais deviné derrière la bavette, le sénior lâcha … Je ne sais plus d’ailleurs … Un truc du genre … Ah les jeunes !!! … Un truc faussement choqué et approbateur … Quelques rires plus tard, la parenthèse inattendue se ferma et on passa à autre chose.

Je vous voir venir avec vos sabots, mais il ne faut pas croire qu’entre les murs d’un bloc l’humour n’est que vache (pour ne pas dire autre chose). Ça reste un luxe qu’on ne peut se permettre (dans mon cas). Mais si la rumeur est tenace, autant l’honorer … Et tant qu’elle reste amusante, autant qu’elle fasse couler de l’encre sur ce blog.

DNR

fv