Aussi libre que l'électron unique d'une particule d'hydrogéne, célibataire ayant un peu marre des états d'ionisations, cherche en vain une particule subanomique complémentaire nomée proton. "Mars et Venus se rencontrent" ne me servant à rien pour le moment (autant avouer que je n'en suis qu'à la 48éme page sur 412 .... pfff le livre finira par squatter mon bureau sans gain de cause). Les bonnes soirées pas loin de la moselle et l'alzette partagées avec quelques homos sapiens (supposés pensants avec le qualificatif de sapiens) triés au volet n'aboutissant pas à un quelconque prémice d'encrage (pour une fois que la claustrophobe que je suis veut bien restreindre son espace vital). L'objet de ma convoitise non encore trouvé, j'ai décidé de me fâcher avec Valentin le saint, je tire ma langue d'avance à sa fête, et d'emm... Cupidon qui a oublié de tirer sa flêche, mauvais archer !! Bon à repasser son contrôle technique ou demander un bonus ecolo pour son arc mité qui n'est plus de toute jeunesse. Je conchie Eros ... l'impuissant ... apparement resté bloqué dans son antiquité. Encore une histoire de pif ... avec ces phéromones inactives dans ce milieu devenu septique. J'en reste baba de toutes ces histoires...

Pas encore au stade de détester les couples comme la foliche d'Anaïs qui a su trouver les mots justes pour chanter le burlesque de l'état amoureux. A passer en boucle sans modération. DNR tire sa langue à cupidon, Valentin, Eros et compagnie.

Ca dégouline d'amour,
C'est beau mais c'est insupportable.
C'est un pudding bien lourd
De mots doux à chaque phrase :
Elle est bonne ta quiche, amour
Mon coeur, passe moi la salade
Et ça se fait des mamours,
Se donne la becquée à table
Ce mélange de sentiments
Aromatisé aux fines herbes
Me fait sourire gentiment
Et finalement me donne la gerbe !
Je hais les couples qui me rappellent que je suis seule,
Je déteste les couples, je les hais tout court !

Refrain

C'est un épais coulis
Ca me laisse le cul par terre
Autant de mièvrerie
Nappée de crème pâtissière
Coucou qu'est ce que tu fais mon coeur ?
La même chose qu'y a une demie heure...
J' t'ai appelé y a cinq minutes mon ange mais ça répondait pas ...
Alors j'm'inquiétais ... Alors j' t'ai rappelé ...
Pour la douzième fois de la journée ...
En niquant tout mon forfait ...
Qu'est ce que tu fais mon adoré ?
Ouais je sais on se voit après ...
Bon j't'embrasse fort hein mon bébé,
J't'embrasse fort, fort, fort, fort, fort ...
Non c'est toi qui raccroches ... Non c'est toi

Non c'est toi qui rac ... Bon.
Un, deux trois ... T'a pas raccroché !
On va le faire tous ensemble alors
Un, deux trois ... J'suis encore laaaa !
Je hais les couples qui se rappellent quand je suis seule,
Je déteste les couples, je les hais tout court !

PS : Dans le même registre amusez vous en écoutant les doléances médicales d'origine émotionnelle d'Anaïs dans perhaps an tonsillitis ou peut être une angine (plus orginal en anglais) click here