La scientologie est le dernier courant « religieux » à avoir vu le jour. Très en vogue en Amérique du nord notamment à Hollywood, ces principaux adeptes sont de richissimes célébrités lassées des dollars et de la vie facile et en quête d’un petit quelque chose pour combler le vide spirituel.

 

Pour que la scientologie ne soit plus une doctrine ésotérique et hermétique, je vous ai concocté une fiche flash des principaux termes spécifiques, des rites et des dogmes de cette église:

 

-  Les Axiomes, sont les vérités fondamentales.
-  La Dianétique est l’ensemble des effets de l’esprit sur le corps
-  Le Thétan est l’être spirituel, il est immortel.
-  La Piste du temps est l’ensemble de la vie du thétan, au cours de la quelle tous les événements douloureux s’accumulent dans Le Mental réactif qui s’oppose au Mental analytique.
-  Le MEST est l’acronyme de Matter, Energy, Space et Time.
- La scientologie soutient que le thétan est un être profondément bon, mais le MEST a tendance à entraver le thétan et à le forcer à accomplir des actes contraires à sa nature spirituelle. Le but du thétan est de parvenir à état clair  grâce à la pratique de l’audition et de l’entraînement. Ainsi, le thétan emprisonné par le MEST peut se démêler du piége de ce dernier et arriver au salut.
- Les huit dynamiques de la scientologie sont : le soi, la famille, le groupe, les espèces, les formes de vie, l’esprit,  l’univers physique et l’infini.
- La Scientologie croit en l’existence d’un dieu unique. Cependant elle s’abstient de décrire sa nature et son caractère exact. Seule la pratique permet à l’individu d’arriver à ses conclusions personnelles à propos de la divinité.

 

Voila donc ce que les tabloïdes ne vous racontent pas à savoir comment vos stars tels Tom Cruise, Nicole Kidman, Katy Holmes et John Travolta et j’en passe pratiquent leur religion.

 

ANALYSES :

La scientologie est né dans la tête d’un seul homme Ron Hubbard, elle ne peut donc qu’être une philosophie pas plus. Une philosophie fortement inspirée des sciences d’où le nom de scientologie, le choix du teta du thétan, mais aussi l’intégration de concepts physiques tels l’espace, le temps et l’infini. Ce qui n’est nullement étranger au cursus de Hubbard, ingénieur de formation et ayant des notions de physique nucléaire.

 

 

Le recours à la « science » va jusqu’à l’emploi de l’éléctropsychométre, appareil sensé -tenez vous bien- mesurer l’état mental d’une personne lors des séances d’auditions.

 

Hubbard ne nie pas s’être fortement inspiré (sans doute lors de ces expéditions ethnologiques) des religions orientales qui au passage sont pour la plus part des philosophies et des arts de vivre que de vraies religions. Ainsi les concepts d’immortalité et d’état clair semblent être empruntés aux concepts de la réincarnation et du nirvana du bouddhisme.

 

La scientologie nie être apparentée à la psychologie, et pourtant les pouvoirs qu’elle attribue à l’esprit sur le corps et la thérapeutique par le « rite » de l’audition sont bien connus en psychologie. Sans oublier le principe de division en mental réactif et analytique qui ressemble à s’y m’éprendre à la division freudienne. 

 

Malgré son jeune age, la scientologie se revendique comme étant une religion, et pour être plus crédible dans cette quête et faire enfin partie de la cours des grandes religions, elle a eu recours à quelques astuces. L’appellation « église de la scientologie » ne tiend pas au hasard, le mot église aide les adeptes, nouveaux et anciens, à faire le parallélisme avec la religion chrétienne dont ils étaient fidèles pour la plus part. Ainsi, la scientologie tient sa place de religion de substitution. La substitution n’étant pas l’élément primordial de cette comparaison, le but étant de hisser la scientologie au rang de religion est fait dans et par l’inconscient. L’emploi de la croix chrétienne répond au même impératif, sauf que cette fois, le crucifix est doublé d’une autre croix signant le caractère unitarien de la scientologie tout en rappelant (probablement) les huit dynamiques de la scientologie grâce à la croix à huit branches.

 

Quelles sont les causes du succès de la scientologie ? Son caractère jeune et futuriste ? Son recours à la science ? Sa philosophie orientale ? Sa prudence vis-à-vis de l’évocation de la divinité ?

 

La scientologie est elle un mouvement sectaire ? Que penser des ses démêlés pénaux ? La pratique de l’audition n’est elle pas une porte ouverte à l’endoctrinement ? Que veut vraiment les scientologues ? Quelle place tient la liberté du culte dans tout ça ?

 

En tous les cas, moi, ma religion est faite !!

 

 

 

 

 

l._ron_hubbard

L. Ron Hubbard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DNR